|

Pièces de compositeurs à travailler

La liste contient des noms célèbres

Les pièces à travailler du concours de musique proviennent de grands compositeurs suisses. Plaisir garanti!

Jeanbourquin et Moren pour la musique de divertissement

Deux compositeurs écrivent pour la musique de divertissement, à savoir Marc Jeanbourquin pour les harmonies et Bertrand Moren pour les brass bands. Tous deux avaient d’ailleurs déjà été mandatés lors de la dernière Fédérale, respectivement pour la 2e catégorie harmonie et l’Excellence Brass Band. Marc Jeanbourquin enseigne au Cycle d’Orientation de Marly (FR). Il dirige actuellement le brass band l’Harmonie d’Arconciel et La Gruéria de Vuadens. Il officie en outre régulièrement en qualité de directeur invité et d’expert. Ses oeuvres et arrangements sont joués en Europe, aux Etats-Unis, en Asie et au Brésil. Bertrand Moren est à la fois professeur de musique, directeur et compositeur, essentiellement dans le milieu du brass band. Il enseigne le trombone et le piano, instrument sur lequel il accompagne également régulièrement des souffleurs. Il a signé jusqu’ici quelque 200 compositions. Betrand Moren dirige la Concordia de Vétroz et la Marcelline de Grône. Marc Jeanbourquin et Bertrand Moren ont par ailleurs tous deux 43 ans. Ils se trouvent ainsi exactement dans la moyenne d’âges des dix compositeurs sollicités pour la prochaine Fédérale.

Excellence: Cesarini et Waespi

Venons-en à la musique concertante. L’ASM a confié l’écriture des pièces imposées en Excellence à Franco Cesarini (harmonie) et Oliver Waespi (brass band). Tous deux avaient composé pour la 3e catégorie à Montreux en 2016 et sont les plus âgés des dix compositeurs. Le compositeur, directeur et flûtiste tessinois Franco Cesarini a été pendant plus de 15 ans professeur de direction d’orchestre à la Haute école des arts de Zurich, poste qu’il a également occupé au Conservatoire de la Suisse italienne, où il a également enseigné l’harmonie et l’analyse musicale jusqu’en 2019. Depuis 1998, il dirige la Civica Filarmonica de Lugano. Il s’est produit comme chef d’orchestre et soliste invité presque dans le monde entier, tout comme ses compositions, jouées et enregistrées dans de nombreux pays. Oliver Waespi a étudié la composition, la direction d’orchestre et la musique de film. Ses oeuvres sont interprétées par des orchestres symphoniques, des formations de musique de chambre, des solistes, des choeurs, ainsi que de nombreux orchestres symphoniques à vents et brass bands. En parallèle, le Bernois conduit régulièrement des ateliers en Suisse et à l’étranger, officie comme expert et est chargé de cours à la Haute école des arts de Berne.

1re et 2e catégories: Trachsel, Marquis et Hodel

Les pièces imposées de 1re catégorie seront signées par Thomas Trachsel (harmonie) et Olivier Marquis (brass band). À la tête de plusieurs orchestres à vents et brass bands en tant que directeur ou chef invité, Thomas Trachsel enseigne également la théorie musicale et l’histoire de la musique. Il officie par ailleurs régulièrement comme expert lors de concours et de fêtes de musique. Compositeur indépendant, il a notamment écrit cinq grandes symphonies, quatre sinfoniettas et quelques poèmes symphoniques. Ingénieur en informatique, Olivier Marquis s’est toutefois déjà fait un nom grâce à ses oeuvres en vue de concours cantonaux et nationaux. En tant que jeune adulte, le Jurassien a remporté différents titres de soliste à l’alto. Stephan Hodel compose la pièce imposée en 2e catégorie Brass Band et Fanfare Benelux. Il écrit pour diverses formations – big band, orchestre symphonique, brass band ou choeur – et aborde divers styles, dont également la musique de film.

3e catégorie: Hayoz et Renggli

En 3e catégorie, ce sont les plus jeunes compositeurs qui ont l’occasion de mettre les société au défi de leur créativité: Benedikt Hayoz, 36 ans, écrit pour les harmonies, et Manuel Renggli, 27 ans, pour les brass bands et les fanfares de type Benelux. Corniste, Benedikt Hayoz est lauréat de plusieurs prix de composition et dirige notamment la Landwehr de Fribourg. Ses compositions ont déjà débouché sur de spectaculaires projets de célèbres formations, à l’image d «Wassermusik», pièce pour orchestre à vents, fontaines et partie électronique. Manuel Renggli a étudié la direction d’orchestre à vents à la Haute école des arts de Berne et suivi de nombreuses classes de maître. Ces dernières années, il s’est de plus en plus consacré à la composition contemporaine. Il dirige actuellement la Stadtjugendmusik de Zurich et le Regional Brass Band Bern.

4e catégorie: Bürki

La pièce imposée aux formations de 4e catégorie toutes instrumentations confondues sera de la plume de Mario Bürki. Pour Montreux 2016, il avait écrit la pièce de 1re catégorie Harmonie. Mario Bürki compte aujourd’hui à son actif environ 130 pièces pour brass band et orchestre à vents. Il dirige la Société de musique d’Ostermundigen et est un professeur, chef d’orchestre invité et expert fort apprécié. La commission de musique attend une première version des dix oeuvres commandées d’ici juin prochain. En automne, elles devraient être disponibles dans leurs versions définitives. Une commission spéciale de la commission de musique – dont sont exclus les membres qui dirigeront lors de la Fédérale – veillera à la qualité des oeuvres en question.

It appears that you are using Microsoft Internet Explorer as your web browser to access our site.

For practical and security reasons, we recommend that you use a current web browser such as Firefox, Chrome, Safari, Opera, or Edge. Internet Explorer does not always display the complete content of our website and does not offer all the necessary functions.